• CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre ------------------------------------------------------

    Positions de départs :

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

     Début :

     

     

    J'arrive dans cette partie au tour 2 en prenant la place du régent de Slovenia. Je dispose des terres de Bakony et Slovenia. Je fais rapidement un tour d'horizon, au sud je suis en guerre avec Loki, j'ai de bonnes possibilités d'expansion naturelle aussi cette guerre ne m'arrange pas. Je contacte donc immédiatement Loki qui est plutôt réceptif et accepte de signer la paix en échange de l'Ilyria. Je lui laisse cette terre qui, selon la disposition des territoires de départ, aurait dû me revenir.

    Pour mes autres futurs voisins, j'ai de la chance.

    Au nord, le régent de Meissen qui ne trouvera pas de repreneur.

    A l'est, Angevin je le contacte aussi et signe une alliance avec lui.

    A l'est toujours, Fredzered III. Nous tombons d'accord avec Loki pour lui déclarer la guerre conjointement. Seulement je n'ai aucune envie de m'attaquer à Fredzered, alors déjà en guerre avec Skarn et qui pourrait m'emmerder. Je décide donc de déclarer la guerre à la personne juste en dessous de lui dans la liste diplomatique (Génobaud) et de plaider l'erreur face à Loki au tour suivant.

    A l'ouest, Zengi et Duncan, que je contacte pas. Je souhaite, à ce moment, m'engager vers l'ouest notamment sur Zengi déjà en guerre avec Saori.

    Je signe aussi des alliances  avec Sun Tzu et Captain (régent de Masuria) au nord.

    Enfin quelques alliances par renommée qui m'ont été proposées, régent de Dyffed, régent d'Andalousia, Bolgorok, bricec (amiral pyrreus), korna. Ces deux dernières ne passeront pas à cause de ma guerre avec Genobaud.

    Je préviens aussi rapidement Loki du risque de félonie sur Bosnia face à Fredzered en fin de semaine.

    Je prends contact avec Saori et Athys, les deux italiens du sud.

    Je décide enfin de déclarer la guerre au régent de Meissen au cas où un contrôleur de dernière minute se présenterait.

     

    Prévisions :

     

    Prendre 4 terres de plus, paix avec Loki si tout se passe bien.

     

    TOUR 3 :

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    Toutes mes attaques sont passées grâce au simulateur d'asterius.

    Je me retrouve donc avec 6 terres et en 3ème position au niveau renommée. Un score inespéré vu mon peu d'alliances et mes 2 guerres mais finalement personne n'a signé beaucoup d'alliances sur ce début de partie.

    Duncan se retrouve premier avec 7 terres, 7 chevaliers, et un ennemi inactif au sud sur qui prendre des terres.

    J'ai visiblement bien fait de ne pas déclarer la guerre à Fredzered puisque Loki s'est félonisé. Mais je remarque juste après que Frezered a eu une banqueroute et se retrouve privé de tous ses hommes et avec seulement un chevalier. Une occasion manquée, tant pis. Skarn va pouvoir éliminer Fredzered en toute tranquillité et commencer à se forger un royaume conséquent.

     

     

    Préparatifs :

     

    Je préviens Loki de mon « erreur » en déclarant la guerre à Génobaud. Je lui précise aussi les risques de félonie sur Skarn et qu'il ne doit attaquer que Walachia. Il fait une grande joute pour se remettre avec invitation dans la gazette pour tous.

    Je contacte Duncan pour m'allier à lui puisque je vais attaquer Zengi je n'ai pas envie qu'il me tombe sur le dos. Dans le même temps je promets à Zengi ma neutralité dans son conflit face à Saori.

    J'ai quelques problèmes à savoir ce que va faire l'aide de camp pour le régent de Meissen, Artaz (aide de camp) décide finalement le samedi que plus aucun ordre ne sera passé pour les régences n'ayant pas trouvé de repreneurs. Je suis donc tranquille pour prendre Austria et Slovakia. Je prévois aussi de prendre Alfold mais je contacte Angevin pour qu'il prenne Transylvania. Il préfère l'inverse, soit, je lui laisse donc Alfold et je prépare l'attaque Transylvania. Fredzered n'ayant plus de chevaliers en Walachia je ne risque rien.

    Je contacte aussi Génobaud pour faire la paix et n'obtient aucune réponse. Ça m'inquiète car il me bloque pour signer plusieurs alliances. Je passe malgré tout l'ordre de paix.

     

    Prévisions :

     

    Prise de trois terres neutres. Pas de guerre prévue.

     

    TOUR 4

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

     Résultats :

     

     

    9 terres, première place en renommée avec 50 points d'avance, et toujours que 870 hommes.

     

    Loki est mort en se félonisant de nouveau sur Skarn.

    Ça laisse un grand vide au sud, mais ça m'enlève aussi mon allié principal dans la région.

     

    Préparatifs :

     

    Je contacte Skarn, pas de réponse.

    Le risque de félonie m'empêche de m'étendre au sud comme je l'aimerais. De plus je n'y ait même plus de chevaliers ! N'ayant pas du tout prévu cette mort de Loki j'avais rapatrier mes chevaliers vers le nord. Je dois donc laisser passer cette formidable opportunité. La paix avec Genobaud est passée, c'est une bonne nouvelle.

    Je suis dans l'attente à ce moment là, je ne sais plus trop si je dois continuer à l'ouest ou profiter de la mort de Loki et partir vers le sud. Du coup je ne fais pas grand chose au niveau diploamtique.

    En revanche je me permets enfin d'imposer à 4 mes terres (elles étaient toutes à 20 de bonheur depuis le début) et de recruter 5 nouveaux chevaliers.

     

    Prévisions :

    Pas de terres en plus mais un boost économique et de renommée.

     

    Ailleurs : Petit tour d'Europe, les 3 anglais sont alliés et en guerre avec le duo de Chasseloup-Bolgorok. Ce dernier étant félon les anglais semblent pas trop mal s'en tirer.

    L'amiral français tente d'en finir avec le régent d'Aquitaine (inactif) tout en soutenant son allié de chasseloup.

    En Espagne la guerre continue entre le régent d'Andalousia d'un côté et Korna et Robert de l'autre. Aucun avantage.

    En Afrique l'exilé Athys de malte a repoussé Louix de Phélypeaux avec l'aide Raymond. La guerre avec Sayf semble factice et celui-ci se retrouve dans le sud de l'italie. Rickior a éliminé Lakan et va pouvoir profiter de la mort de Loki.

    Au nord, Sun Tzu a éliminé le régent de Meissen, Masuria continue à prendre toutes les terres neutres à sa portée.

    Au centre Duncan se retrouve en guerre avec Montloup.

    Enfin en Italie la guerre fait rage entre Zengi et Saori, celle-ci n'a que 700 hommes mais peut compter sur 10 000 écus en Banque.

     

    TOUR 5

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

     Résultats :

     

     

    Je garde la tête du classement avec une petite longueur de 20 points de renommée d'avance sur Masuria et Duncan. Au niveau des terres, l'amiral se retrouve à 11 en ayant vampiriser de chasseloup et finit avec le régent d'Aquitaine. Derrière se trouve le régent de Masuria (10), ainsi que Duncan et moi (9).

    Skarn a pris Bosnia, j'ai replacé quelques chevaliers vers le sud.

    Au niveau recrutement j'ai été très chanceux avec 3 chevaliers supérieurs à 100 !

     

    Préparatifs :

    Bon, je suis toujours dans le doute, le sud ou l'ouest ? 

    Au sud n'ayant toujours pas d'alliance avec Skarn je ne peux prendre aucune terre neutre.

    La solution viendra de Sun Tzu, il a, en effet, déclarer la guerre à Duncan et Zengi. Ceci rompt mon alliance avec Duncan.

    Sun Tzu me demande alors de lui racheter Bavaria qu'il va prendre à ce tour. J'accepte et je prévois de déclarer la guerre à Zengi et Duncan.

    Au sud je contacte enfin Rickior pour signer une alliance, ça me permettra peut-être de l'envoyer sur le dos de Skarn qui n'a plus grand monde à attaquer à part moi.

    J'envoie évidemment tous mes chevaliers à la joute royale,j'ai le plus grand nombre de bons chevaliers (5 supérieurs à 100) en revanche il y en a de nombreux meilleurs que moi.

    Je continue à dialoguer avec Saori et lui promet mon aide prochaine contre Zengi.

    Je crée enfin un centre de recrutement en Carinthia en boostant cette terre à 40 de bonheur.

     

    Prévisions :

     

    +2 terres grâce à l'achat de Bavaria et la prise d'Ilyria au sud. Je rapatrie mes chevaliers vers l'ouest, je prévois une guerre longue contre Duncan.

     

    TOUR 6 :

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

     

    Résultats :

     

    La joute royale est mienne ! Je suis deux points de prestige en dessous de Masuria malgré ça. Ah oui mon chevalier principal a perdu en renommée. Skarn m'a pris Banat ?

    Déferlante de nouvelles ce tour-ci. Skarn s'est félonisé sur moi en Banat dans une tentative de me tuer. Il a presque réussi avec 2541 hommes contre 275 pour moi. Heureusement mes braves soldats se sont sacrifiés afin de me permettre de m'échapper avec une poignée de fidèles.

    Puis cela a rompu son alliance avec Saori puisque nous étions tous les deux ses alliés. Il a utilisé cela pour la félonisé en Serbia. Et, cela rompant son alliance avec Rickior, il a aussi félonisé celui-ci !

    Finalement je m'en sors le mieux puisque des 4 présents dans la zone je suis le seul qui ne soit pas félon.

     

    Préparatifs :

     

    Bon ça me complique les choses, je me retrouve en guerre au sud et à l'ouest après tout. Mais finalement je ne m'en tire pas si mal, j'ai les 15000 écus de la joute royale et un ennemi félon au sud. A l'ouest je compte laisser Sun Tzu gérer et plutôt tenter de récupérer ce que je peux.

    Je dispose du meilleur chevalier d'Europe mais ma perte de renommée dans mon combat non prévu contre Skarn me fait penser que je n'ai pas encore fait de joutes. Je me rattrape à ce tour et invite tous mes alliés.

    Au sud c'est très clair, mon ennemi est félon, je recrute un peu, je défend avec mon chevalier seigneur et j'attaque avec mes deux chevaliers secondaires présents dans la zone.

    Pour l'ouest c'est bien plus compliqué, j'hésite plusieurs fois, j'ai deux chevaliers en Lombardy mais Duncan dispose d'un bon centre de recrutement en swabia et d'une bonne renommée. Seul le fait que ses meilleurs chevaliers soient au sud car il attaquait le régent de Savoy est une bonne nouvelle. Mais il en a aussi plusieurs moyens dont la position est inconnue.

    Je décide de ne pas risquer mes chevaliers avec trop peu d'hommes et de défendre avec une éventuelle prise de Tyrol simplement.

    Concernant l'Italie et Saori la question se pose aussi, dois-je continuer à la soutenir malgré sa félonie ? Bon pour l'instant j'ai trop d'ennemis pour m'en coller un de plus. Surtout que Sayf au sud italien n'arrange pas sa situation.

     

    Au niveau diplomatique, je n'ai aucun contact en Espagne bien que je sois allié depuis le premier tour avec le régent d'Andalousia. Rien non plus en Angleterre mais mon alliance avec l'amiral français et Bolgorok me pousse à choisir l'autre camp. Angevin est plutôt statique mais il va déclarer la guerre à Skarn ce qui évite qu'il ne cherche à me trahir tout de suite. Masuria (masuria) sera probablement un problème mais pour l'instant il ne bouge pas, je m'en contente bien volontiers.

     

    Je tombe le samedi après-midi sur Connavar (Duncan) sur le chat. Je suis peu confiant avec le problème Skarn au sud et je décide de lui proposer la paix. Je demande quand même Tyrol en échange, seule terre que j'attaquerais. Il accepte. Selon ce que je comprends ses chevaliers inconnus sont mal placés et il ne peut pas résister.

     

    J'hésite pendant un bon moment mais l'occasion est trop belle, je trahis mon engagement et attaque Tyrol mais aussi Savoy et Switzerland. Je signe malgré tout la paix, ma déclaration de guerre n'a déjà pas dû lui plaire cette nouvelle trahison risquerait de vraiment l'énerver. Or, si il résiste mieux que prévu ou s'il défend face à Zun Tzu à ce tour il gardera une capacité économique suffisante pour me faire mal s'il me balance tout dessus.

     

    Prévisions :

    +3 terres à l'ouest sur Duncan si tout se passe au mieux.

    +2 terres sur Skarn mais je risque de perdre Transylvania ne pouvant la défendre donc +1

    Il y a un risque de félonie sur Fredzered. Néanmoins j'ai vérifié les différents fichiers communs plusieurs fois et il semblerait qu'il n'ait plus jouer depuis deux tours. S'il restait juste en défense et qu'il réagit en attaquant Skarn à ce tour je suis mal mais je le tente.

     

    TOUR 7

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    J 'ai repris la première place du classement avec 90 points de prestige d'avance sur Masuria. Mon chevalier seigneur est légèrement remonté à 130 de renommée.

    Skarn m'a attaqué mon chevalier-seigneur avec toutes ses forces et non Transylvania du coup je gagne 2 terres.

    Tout s'est parfaitement déroulé face à Duncan, que ce soit pour moi ou pour Sun Tzu, Connavar se retrouve acculé avec 2 terres mais 35000 écus. Je n'avais peut-être pas besoin de faire la paix mais j'ai préféré la sécurité. Les terres de Switzerland et Savoy ne sont même pas pillées. Je me retrouve avec le plus de renommée, le plus de chevaliers, le plus de troupes, le plus de terre. Ceci me pose dans une position nouvelle pour moi celle de favori.

     

    Préparatifs :

     

    Il me reste encore deux guerres, Skarn et Zengi. Le premier a tout pillé dans sa dernière attaque de la saison dernière, il est presque mort, malgré tout ma renommée supérieure à Saori et Rickior fait que ce sont eux qui récupèrent les terres contestées.

    Pour Zengi c'est plus compliqué, Saori est remontée à 80 de renommée mais n'a toujours que 900 hommes contre 4500 pour Zengi et 3 chevaliers supérieurs à 100. De plus Sayf est toujours présent au sud. L'Italie a été pillée plusieurs fois par chacun des protagonistes et ils n'ont presque plus d'or à disposition.

    Mes bonnes relations avec Saori me pousse finalement à lui donner les hommes nécessaires à se refaire et à reprendre l'Italie. Ce n'était peut-être pas le plus optimal mais à ce moment je n'avais quasiment plus d'ennemi et ce geste la mettais dans une position de débiteur envers moi ce qui pourrait me servir plus tard.

    Elle décide aussi de me vendre Epirus au cas où elle la reprendrait à Sayf.

     

    Masuria a rompu son alliance avec moi. Soit, nous sommes les deux premiers au classement, il va probablement faire le choix de m'attaquer plutôt qu'un voisin plus faible. Sur le moment je n'ai pas réagit, je pense pouvoir le vaincre et j'attends son attaque.

     

    Enfin, je propose à Angevin de nous partager les deux terres restantes de Fredzered. Il me demande de ne pas déclarer la guerre à Fredzered afin de lui laisser le temps de rompre son alliance d'abord et que nous prenions les terres au même moment. J'accepte, une terre m'importe peu mais il faut surtout que je garde angevin occupé. Le dépeçage de Skarn se finira au tour prochain et il me faut continuer à donner des possibilités d'expansion à Angevin.

     

    En Europe :

    La guerre franco-anglaise continue, l'amiral et son principal allié bolgorok disposent de 6800 hommes, les 3 anglais de 8000 hommes. Le nord de la France est pillé, tout comme le sud de l'Angleterre. En revanche les terres qui ne sont pas frontalières semblent encore riches.

    En Espagne le régent d'Andalousia vient finalement de mourir, laissant Korna et Robert se partager l'Espagne et sans ennemis.

    En Afrique Athys continue d'avancer pas à pas sur Raymond. Il commence d'ailleurs à se tailler une place dans le haut du classement.

    Rickior n'a pas fais de joute et reste à 43 de renommée. Néanmoins il profite de l'abandon des terres du sud de Skarn pour se refaire un joli territoire.

    En Italie, Saori a conquis le nord, Zengi le centre et Sayf le sud. Malgré sa félonie Saori s'en tire le mieux au niveau de la renommée grâce à ses alliances.

    Au centre enfin, Duncan s'est vu réduire à un fief de deux territoires, Sun Tzu et Montloup se retrouvent donc sans ennemis, bien que leur triple alliance avec bolgorok laisse penser qu'ils vont l'aider contre les anglais.

     

    Prévisions : Une terre prise, Lugdorie, éventuellement une achetée, Epirus. Je m'attends à ce que Masuria me déclare la guerre.

     

    TOUR 8

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    J'ai effectivement obtenu deux terres de plus, c'est bon pour moi. J'avais imposer la majorité de mes terres à 4, ça me donne un gros boost de renommée, + 130 et 200 points d'avance sur Masuria. En revanche l'amiral a unifié la France et se retrouve avec une terre de plus que moi (18)

     

     

    Préparatifs :

     

    Bon c'est là que le jeu diplomatique commence. Masuria a déplacé ses chevaliers sur les terres frontalières de Sun Tzu afin de m'attaquer en masse. On cherche donc tous les deux à convaincre Sun Tzu de nous aider. Quand je le contacte il semble tout à fait prêt à m'aider, mais je me méfie beaucoup. Il me propose de construire des forteresses en Slovakia et Austria, ce sont les deux seules terres attaquables par Masuria, ça me semble donc une bonne idée. Il gardera son alliance avec Masuria et poussera celui-ci à m'attaquer ces deux terres très bien protégées. Puis une fois les forces de Masuria affaiblies nous contre-attaquerons.

    Ce plan permet surtout à Sun Tzu de jouer sur les deux tableaux, soit Masuria me défonce et sun tzu continue à le soutenir comme si de rien n'était, soit je le défonce et c'est sun tzu qui contre attaquera le premier sur les terres de Masuria. Néanmoins, n'ayant pas moi-même mis de chevaliers sur les terres de Sun Tzu je suis obligé de jouer défensif et j'accepte ce plan. Vu qu'il y est gagnant, j'espère aussi éviter une trahison de Sun Tzu.

    Je contacte aussi Angevin, il est allié à Masuria et moi, il m'assure de son soutien si je suis l'agressé.

     

    Niveau italien, Saori a repris Romagna, disposant maintenant d'un centre de recrutement, et son chevalier-seigneur est remonté à 119 de renommée. Enfin, ses 3 terres balkaniques sont protégées.

     

    A la fin de la semaine j'ai peur que Masuria décide de patienter encore plus, or je préférerais régler ce problème le plus vite possible, je suis prêt, mes chevaliers sont en place, et je n'ai aucune autre voie d'expansion prévue.

    Je décide donc de pousser les choses en contactant Masuria tout d'abord, puis, une fois la nouvelle prise de contact achevé, et en lui proposant une alliance contre Sun Tzu. Je construit un plan un peu bancal pour ce faire :

    Le régent de Masuria me déclarera la guerre et restera allié à Sun Tzu. Ceci rompra mon alliance avec ce dernier.

    Au tour prochain, tout le monde s'attendra à ce que nous combattions l'un contre l'autre mais en fait nous déclarerons la guerre ensemble à Sun Tzu pour l'attaquer de deux  côtés à la fois.

    Mon but est de faire en sorte que Masuria trahisse ce plan au tour prochain et m'attaque tout simplement. Ainsi il s'empalerait sur mes forteresses.

    S'il ne m'attaque pas et suit le plan il se retrouvera seul contre Sun Tzu et moi.

     

    Prévisions :

     

    0 terres gagnables cette saison. Je déclare la guerre à Fredzered, j'espère que Masuria me déclarera la guerre. Je recrute 5 chevaliers tout en continuant à imposer à 4 autant que possible.

     

    TOUR 9

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

     

    Résultats :

     

    Bon je suis en guerre avec Masuria, bonne nouvelle. Sun Tzu aussi ? C'est même Masuria lui-même qui lui a déclaré la guerre... Je reçois d'ailleurs très vite un message assassin de Masuria m'accusant de l'avoir trahit. Sauf que, si je comptais bien le trahir, je ne l'ai pas fais à ce tour. J'avais peut-être mal expliqué le plan mais nul part je n'avais proposer que nous attaquions Sun Tzu à ce tour directement.

     

    Préparatifs :

     

    Masuria me menace d'ailleurs de révéler mes coups fourrés à Sun Tzu en lui envoyant nos échanges épistolaires. Je panique un peu et envoie aussitôt un long message explicatif à Sun Tzu pour montrer que c'était uniquement dans le but de me faire attaquer par Masuria lui-même. Il accepte l'explication et nous commençons à discuter pour nous débarrasser de Masuria. Tout d'abord nous allons recruter un maximum à ce tour et fournir ainsi une quantité suffisante d'hommes à Sun Tzu pour résister à  Masuria qui a lui-même 18000 écus en caisse, un centre de recrutement à 32000 âmes et des terres riches derrière. Heureusement pour nous ses chevaliers sont plutôt mauvais.

    Sun Tzu défendra donc comme il peut et me vendra Bochnia, son centre de recrutement à l'est, comme je dispose de bien plus de richesse potentielle. Je déplace aussi tous mes chevaliers qui se préparaient à défendre mes terres pour attaquer au prochain tour.

    Au niveau du recrutement de chevaliers d'ailleurs, je suis chanceux, tous entre 95 et 131, ils sont aussi plutôt bien placé, dont un en Epirus, qui pourra créer une petite surprise si je revends la terre à quelqu'un.

    Les meilleurs chevaliers de Sun Tzu sont d'ailleurs à l'ouest mais il dispose de deux chevaliers à la frontière avec Masuria supérieurs à 100 de renommée. L'un défendra Bochnia, l'autre attaquera pour enfoncer les terres riches de Masuria.

     

    Au sud c'est la fête. Zengi a fait une erreur de gestion et a perdu tous ses hommes et tous ses chevaliers suite à une banqueroute. Saori n'aura qu'à enfoncer le clou pour le liquider. Rickior a désormais 11 terres mais il semble se remettre mal de sa félonie, il n'a que 95 de renommée lui-même et 5 autres chevaliers inférieurs.

     

    L'amiral et moi avons le plus de terres avec 17 mais il dois désormais faire face aux trois anglais ainsi qu'à ses anciens alliés Montloup et Bolgorok.

     

    Prévisions :

     

    Prise de Walachia sur Frezered, achat de Bochnia. Je continue à booster mes terres, si j'ai de la chance en joute je dépasserais les 1000 de renommée.

     

    TOUR 10

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    1003 de renommée ! Je suis le premier à passer ce cap dans la partie.

    Un grand vide  l'ouest, l'amiral a tout pillé et lancer une grosse attaque sur Nivernais et Hainaut. Il a pillé autant que possible chaque village de son territoire et se retrouve avec 60 000 écus. Il a aussi revendu toutes ses anciennes terres frontalières à ceux qui en voulaient, Raymond, Rickior, Saori, Robert, Korna. Ainsi les anglais ne récupéreront pas les terres françaises et ce sont les alliés de l'amiral qui en auront la plus grosse part.

     

    Préparatifs :

     

    Saori ma pris Walachia sous le nez... C'est énervant mais ce n'est qu'une terre et presque pillée de plus. Elle a aussi éliminé Zengi comme prévu. Sayf a revendu Calabria à Athys et se retranche en Malte, Apulia ne manquera pas de tomber au prochain tour. Saori a donc le contrôle de la péninsule italienne et deux voisins, Athys et moi. Encore une fois je continue de lui dire que je la soutiendrais si Athys l'attaque. Dans les faits ce sera plus compliqué que pour Zengi mais nous verrons bien.

     

    Au nord, tout s'est parfaitement déroulé. Sun Tzu a perdu Poland et Little Poland mais a pris Danzig (revendue à Montloup dans la foulée) et la terre de Masuria elle-même. Enfin il a défendu et m'a revendu Bochnia, je vis pouvoir recruter pour un taux très bas et nous assurer la victoire.

    Angevin nous a rejoint, il a une renommée plus basse que Masuria aussi il assurera les attaques sur Volhynia, Pinsk et Lithuania. Quand à moi mon rôle est de défendre Bochnia et d'attaquer les terres où c'est possible, Volhynia et Little Poland.

     

    L'amiral a appelé tous ses alliés à l'aide, dont Korna avec qui je suis voisin en Savoy. Je revends donc la terre à Rickior pour me protéger. Il a rompu son alliance avec Masuria qui était restée quand la guerre avait été déclarée aussi je resigne une alliance avec lui au passage.

     

    Prévisions :

     

    maximum + 2 terres. Mais -1 pour la vente de Savoy.

    Joute royale au tour prochain, je croise les doigts, j'ai les 6ème et 7ème meilleurs chevaliers mais après ils sont tous en dessous de 150.

     

    TOUR 11

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    100 points de renommée en plus tout pile grâce à... la joute royale ! Comme quoi il ne faut rien prévoir, c'est un petit chevalier à 120 de renommée qui vient de doubler en passant à 256 et en remportant cette joute. Mon chevalier-seigneur s'est bien battu aussi, passant à 178 et m'évitant de craindre de voir mon chevalier se barrer.

     

    Autre nouvelle, Masuria a lui aussi pillé ses terres et tout balancer d'un coup. Il a envoyé d'ailleurs 5191 hommes sur Bochnia mais mon chevalier l'a repoussé en lui infligeant 5125  pertes. Le reste de ses hommes ont été envoyés sur Angevin ce qui est très surprenant. Mais du coup Sun Tzu a eu un boulevard pour récupérer toutes les terres frontalières grâce à sa renommée plus faible. De plus j'ai oublié l'attaque sur Volhynia et je ne récupère rien au final pour ce tour.

     

    Préparatifs :

     

    Néanmoins j'en profite pour rappeler à Sun Tzu ses propres paroles lors d'une conversation avec  Montloup, Angevin et moi, « je vous laisserais les terres de Masuria, je ne veux que le voir mort. » Il réponds bien volontiers qu'il ne prendra plus de terres au nord-est. Nous décidons d'une séparation des terres entre Montloup, Angevin et moi avec 3 pour chacun. Angevin s'est fait enfoncer par l'attaque surprise de Masuria, je peux donc espérer enfin gagner quelques terres. Je propose mon aide à Angevin pour en finir avec Masuria mais il n'en a pas besoin. Le problème est donc en passe d'être réglé et il me faut trouver de nouvelles voies d'expansion. Je n'ai pas des tonnes de voisins, Sun Tzu, Angevin, Saori et Rickior. Angevin est le seul sur lequel je suis sûr de pouvoir compter. Je me méfie de Sun Tzu depuis le début, Saori me doit beaucoup et je crois encore en son sens de l'honneur, enfin Rickior est un jeune joueur apparemment et je ne le crois pas capable de me trahir sans raison.

    Au niveau des gains, Angevin a 6 terres, c'est très peu et notre alliance marche bien, je ne l'attaquerais donc pas.

    Rickior, je n'ai plus d'alliance avec Saori et ses terres me bloque, je ne peux donc pas l'attaquer dans l'immédiat.

    Sun Tzu dispose de 23000 hommes, de chevaliers très puissants, de terres riches et n'a plus d'ennemi non plus. Ce serait un combat long et compliqué surtout qu'il connaît plutôt bien la position de mes troupes grâce à notre entraide face à Masuria.

     

    Enfin Saori. Elle est en guerre avec Athys, elle n'a que 5000 hommes, des terres italiennes pillées et ses meilleurs chevaliers sont à 129, 136 et 138 de renommée. Enfin elle a 8 terres directement en contact avec mes chevaliers.

    Athys m'a d'ailleurs contacté pour me proposer finalement une alliance si je n'aide pas Saori. Je discute un peu avec lui et j'accepte cette alliance.

    Je croise plus tard Saori à la taverne (chat) et elle me préviens qu'elle sait que je vais l'attaquer. Je ne nie pas, en revanche elle me fait réaliser qu'en m'alliant à Athys c'est lui qui a la renommée la plus basse et qui va y gagner le plus. Je prends donc le pli inverse et je lui déclare la guerre aussi, sans le prévenir.

     

    Je contacte les anglais pour m'allier à eux maintenant que je suis en guerre avec l'amiral. Ce dernier est d'ailleurs en Alsace et continue à faire tourner en bourrique ses ennemis, il se rapproche peu à peu de mes terres ce qui me gêne plus.

     

    Prévisions :

     

    +2 terres au nord-est, éventuellement +1 si je dois reprendre une terre d'Angevin qu'il n'aurait pas réussit à défendre.

    Une grosse joute pour 32 chevaliers avec mon argent excédentaire, ça va bien booster ma renommée.

     

    TOUR 12

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

     

     Résultats :

     

     

    Prise de Volhynia et Bialoweza. Mon chevalier Riri a encore fait des merveilles en joute et culmine à 321 de renommée. Mon chevalier-seigneur est en troisième position avec 240 de renommée. Je suis en guerre avec Athys et Saori. Saori qui a d'ailleurs repoussée Athys en Calabria et défendue la Corse.

     

    Préparatifs :

     

    Du coup il n'y a plus de risques que Athys prenne les terres avant moi et j'ai bien du mal à expliquer pourquoi je lui ai déclaré la guerre. Il le prend en effet très mal, m'envoie un message d'insulte puis plus rien.

    Je suis toujours devant en renommée mais Korna remontre très vite, elle a gagné 400 de renommée en deux tours, passant de 650 à 1060. Ele a récupéré toutes les terres du sud de la France et l'amiral lui en vend à chaque tour au centre. De plus elle n'a aucune guerre.

    Au nord Masuria a perdu 4000 hommes, Angevin le repousse tranquillement comme prévu.

     

    En Italie, Sun Tzu a récupéré la Lombardy grâce à un chevalier déplacé sur mes terres !C'est très important car Saori pouvait utiliser ses nombreux chevaliers pour lancer des attaques sur toutes mes terres et me forcer à rester en défense. Mais sans Lombardy nous n'avons plus qu'une terre en commun dans cette région.

    Néanmoins je n'ai moi-même pas penser à déplacer mes chevaliers sur Lombardy et ils sont toujours en Switzerland-Tyrol où ils ne peuvent plus rien attaquer. On décide finalement avec Sun Tzu qu'il attaquera Romagna, la terre de recrutement de Saori, et qu'il me la revendra. Il demande pour se faire 5000 hommes que je lui promets.

     

    Dans les balkans je dispose de nombreux chevaliers mais aussi d'un très bon centre de recrutement en Bosnia avec 48000 personnes. Je prévois donc un maximum d'attaque-défense sauf en Bosnia où je défends statiquement.

     

    Je croise à nouveau Saori à la taverne et elle me propose un marché. Elle a semble-t-il été très surprise par la perte de Lombardy et elle me dit implicitement que ses chevaliers se sont retrouvés en Liguria. Elle propose de me laisser prendre ses terres des balkans sans les défendre. De toute façon elle ne peut recruter qu'à 10ecus/hommes là-bas alors je ne m'attendais pas à une résistance incroyable. Elle propose aussi que je lui laisse quelques terres afin qu'elle les pille et que je les récupère derrière pour pouvoir augmenter leur bonheur rapidement et augmenter mon prestige. Dans le même temps je la laisse récupérer pas mal d'écus bien sûr mais pour quelques terres pourquoi pas. Enfin que je lui laisse Serbia pour survivre.

    Comme je l'ai dis Korna me rattrapait rapidement en renommée mais elle était aussi à 16 terres maintenant. C 'était donc une opportunité en or et j'acceptais le plan.

     

    On discuta aussi de Sun Tzu et de sa trahison inéluctable selon moi s'il ne voulait pas laisser échapper le trône. Saori m'apprit que, d'après ses sources, Sun Tzu n'allais pas me revendre Romagna. C'était effectivement une possibilité et je pris la décision de ne donner que 500 hommes à Sun Tzu. S'il me revend Romagna je clamerais une erreur, un oubli d'un 0, sinon qu'importe les hommes vu qu'il m'aura trahit. Bien sûr je ne parle pas de ce transfert d'hommes à Saori.

     

    Au centre je défend face à l'amiral en statique en Bavaria et Switzerland et je fournis des hommes à Sun Tzu pour défendre Bohemia et Meissen.

     

    Prévisions :

     

    +2 terres au nord-est. +1 pour Pomerania.

    +4 terres face à Saori mais perte de 2. Achat de Romagna.

    Au mieux, 6 terres gagnées.

     

    TOUR 13

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    Parfait, j'ai gagné mes 6 terres, Sun Tzu ma bel et bien revendu Romagna, Saori a suivit le plan.

    Masuria est enfin mort. Korna a déclarée la guerre à son fidèle allié espagnol, Robert, Athys a récupéré la Calabria et la Corse. L'amiral s'est fait repousser pour ses attaques sur mes terres, il est remonté vers le nord. Et ne me menace plus.

     

    Préparatifs :

     

    Sun Tzu a maintenant 11 terres frontalières avec moi sur ses 14, si nous rentrons en guerre ça va être une horreur. Néanmoins je m'y prépare depuis longtemps et ça fait plusieurs tours que j'ai des chevaliers sur chacune de mes terres au nord pour défendre si besoin. Pour l'instant il ne m'a pas trahit et il faut que j'explique pourquoi je ne lui ait donner que 500 hommes. Je lui explique que c'est une erreur de saisie d'ordre mais il n'est pas dupe. Je lui fournirais donc 4500 hommes de plus à ce tour. Je dispose maintenant de 27000 hommes moi-même, presque tous dans le sud, et je suis passé à 25 terres.

     

    Je continue sur ma lancée en attaquant tout azimut. Je ne reprends pas contact avec Saori, j'ai besoin de chaque terre et je vais donc prendre Serbia avec le reste. Je connais la position de la plupart de ses chevaliers, je devrais pouvoir défendre tout en reprenant une ou deux terres.

    En Italie Saori n'a plus d'hommes, je prévois là aussi plusieurs prises de terres. Je ne défend pas Apulia mais attaque directement Calabria.

     

    Au nord je suis sensé revendre Lithuania à Angevin selon le partage évoqué plus tôt. Néanmoins je demande d'abord à Montloup de revendre Kur à Angevin, terre qui lui revient aussi. Cela me permet de faire traîner ma propre vente tout en gardant Angevin de mon côté. C'est la seule frontière où je ne 'ai pas spécialement prévu de défense, mais le potentiel d'Angevin a été fortement réduit par l'attaque suicide de Masuria d'il y a quelques tours.

     

    Athys est en guerre avec Rickior depuis le tour précédent et a commencé à reprendre sa portion africaine. Rickior n'a toujours que 6 chevaliers, il est une cible tentante maintenant que les terres de Saori ne me bloque plus. Je lui déclare la guerre et déplace les chevaliers en conséquence.

     

    Prévisions :

     

    +9 terres au maximum, plus probablement +6

    Vente de Pomerania à Montloup, -1 terre.

    Si je réussit à avoir ces 8 terres je passe à 33. 5 terres et je passe à 30, presque la victoire.

     

    TOUR 14

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    29 terres, Saori a effectivement défendue en m'attaquant partout où elle le pouvait. Du coup je ne récupère pas Lugdorie ni Campania. Latium m'a été prise par Sun Tzu et Apulia par Athys.

    Néanmoins le tour s'est bien déroulé, je continue à avancer, Sun Tzu est toujours mon allié, ma guerre contre Rickior va commencer et il n'a aucun chevalier sur notre frontière.

     

    Préparatifs :

     

    Je continue à m'assurer le soutien de Sun Tzu, il me prévient d'ailleurs que tout le monde se ligue enfin contre moi. J'avoue que je m'attendais à ce que ce soit plus rapide surtout de la part de Korna. Mais elle a voulu attendre et espérer qu'Athys et Saori suffisent à me contenir. Je suis plus surpris de la part des anglais, ils avaient, à mon avis, un boulevard sur les terres française de Korna. Néanmoins ils ont, eux aussi, trop attendu et je suis désormais trop proche de la victoire pour qu'il puisse me prendre de vitesse. Leur seule chance est de m'empêcher d'atteindre moi-même la victoire puis de tenter d'y gagner quelque chose.

    Au passage Sun Tzu m'annonce qu'il ne pourra garder notre alliance. Il préfère ne pas risquer de se faire attaquer par les anglais.

    Cela ne m'étonne pas non plus, mes forces dans le nord sont déployées s'il cherchait à m'attaquer.

     

    Au niveau diplomatique je ne peux donc plus compter que sur Angevin qui continue à me soutenir, il m'annonce d'ailleurs qu'il va attaquer Rickior.

     

    Pour les attaques de ce tour, je défend autour de Lugdorie et je prends la terre, je défends aussi Epirus en statique et j'attaque Macedon de Rickior.

    Je réattaque Apulia depuis Calabria et je défend Tuscany avec tout ce que j'ai dans le coin.

    J'attaque Campania avec quelques troupes.

     

    Prévisions :

     

    Prise de Lugdorie, Macedon, Campania, Apulia, perte de Calabria, +3

     

    TOUR 15

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    J'ai oublié l'attaque de Campania déjà. Dommage, Saori l'avait pillée à 10.

    Deuxième chose qui me saute aux yeux, je n'ai plus d'alliés. Seuls Sun Tzu, Montloup, Angevin, Bolgorok et Robert ne m'ont pas déclaré la guerre.

    J'ai atteint 31 terres, ouf.

    Athys me talonne avec 23 terres. Ensuite viennent Sun Tzu et Korna à 17 et 18 terres.

     

    Préparatifs :

     

    L'heure de vérité, si je me loupe à ce tour je suis quasiment fini. Il faudrait que je remonte à 31 terres et que je tienne un tour de nouveau, soit au moins 2 tours de plus. Avec un soutien très approximatif de Sun Tzu et le reste de la carte contre moi ce sera dur.

     

    Mon problème à ce tour c'est Godefroi. Il a avancé ses chevaliers sur les terres de Sun Tzu et peut attaquer Bavaria, Tyrol et Switzerland. Certes Sun Tzu m'avait promit qu'il ne fournirait pas d'hommes à Godefroi mais je n'y crois guère. Il me faut donc prévoir plusieurs dizaines de milliers d'hommes à chaque défense. Surtout que mes chevaliers dans les environs ne sont pas les meilleurs, loin de là. Mes meilleurs chevaliers sont dans les balkans pour la plupart, ou en Italie.

     

    Athys d'ailleurs a 14000 hommes, certains sur Rickior mais la plupart contre moi. Heureusement toutes ses terres sont à 20 de bonheur ou presque, ça limite son potentiel économique, et il n'a pas de centre de recrutement pour lui donner des troupes en Corse.

    Je défend donc Tuscany en statique à nouveau, je laisse tomber Liguria, et je défend Apulia.

    Je vais prendre 2 terres sur Rickior, je ne peux pas attaquer Thrace à cause du risque de félonie sur Angevin.

     

    Dès le début de la saison d'ailleurs, mes deux alliés Sun Tzu et Angevin se sont assurés que je ne chercherais pas une victoire par félonie. Évidemment je ne pouvais que leur répondre que non mais l'idée m'a traversé l'esprit pendant un certain temps.

     

    Prévisions :

     

    Ça va être très tendu, je pense perdre une terre face à Godefroi, Liguria face à Korna, et éventuellement Apulia si Athys y met tout. Je vais en récupérer 2 sur Rickior.

     

    TOUR 16

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    CAMPAGNE EURO 175 - par le Duc de Navarre

     

    Résultats :

     

    VICTOIRE ! Un grand soulagement, une victoire de justesse puisque je gagne avec 32 terres.

    Surprise, Athys est félon. Il se l'est infligé lui-même sur Angevin en Thrace. Angevin avec qui je retrouve mon alliance par ailleurs.

    J'ai donc perdu Liguria est c'est tout, je me retrouve avec 60 000 hommes, deux fois plus que n'importe qui d'autre. Sun Tzu (qui a gagné la royale) et Korna me sont passés devant en renommée mais peu importe. Sun Tzu ne m'a pas déclarer la guerre et n'a pas l'air d'avoir donner d'hommes à Godefroi. Fidèle jusqu'au bout donc.

    Montloup et Bolgorok aussi, de mes 5 alliés principaux et presque uniques pendant un long moment seule Saori se sera retrouvé en guerre avec moi.

     

    Une partie paradoxalement plutôt tranquille, je n'ai quasiment perdu aucune terre de toute la partie. Mes terres riches n'ont jamais été touchées, je n'ai rien perdu face à Duncan, ni Masuria. J'ai perdu 2 terres face à Saori mais de manière voulue, nous nous sommes échangés deux fois Apulia et Calabria avec Athys et enfin j'ai perdu Liguria au dernier tour face à Korna. J'ai donc avancé, par petits pas, en accumulant beaucoup de terres riches que j'ai pu souvent imposer à 4. Les 2/3 de mes terres à peu près étaient au bonheur idéal à la fin avec une richesse de 0,6 ou 0,7.

     

    Pour cette victoire je remercierais :

    -La chance. Notamment lors des joutes royales, la première a été une bouffée d'espoir avec Skarn au sud et Connavar à l'ouest. La seconde aura été moins importante, Masuria ayant déjà tout pillé à ce moment mais je ne crache pas dessus.

     

    -Mes alliés, Sun Tzu en premier lieu qui m'a soutenu durant toute la partie alors que je le voyais me trahir à chaque tour.

    Saori, que j'ai aidé un certain temps puis qui m'a aidé puis que j'ai tué.

    Angevin, sur qui j'ai pu compter sans la réserve que j'avais avec mes autres alliés.

    Montloup et Bolgorok pour ne pas m'avoir déclarer la guerre au dernier tour.

    Dans la continuité de cette partie « tranquille », je n'ai eu que peu de contacts diplomatiques. En fait beaucoup avec peu de personnes, je n'ai jamais eu un mot avec Korna, quelques messages avec Athys avant que je ne lui déclare la guerre, un ou deux avec les anglais mais guère plus.

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Skarn
    Jeudi 17 Octobre 2013 à 16:14

    Je savais que j'aurais dû mettre 3000 hommes....

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :